Restauration du plus grand instrument du Conservatoire - L’orgue Cavaillé-Coll


Construit en 1880, l'orgue Cavaillé-Coll de la grande salle a joué ce jeudi 28 novembre 2019 pour la dernière fois avant sa restauration.

Cet instrument unique, conçu par le plus grand facteur d'orgue du XIXe siècle, sera démonté pour revenir à son état quasiment originel.

explique Benoît Mernier, professeur d’orgue au Conservatoire royal de Bruxelles. "Il fut légèrement agrandi par le successeur de Cavaillé-Coll, Charles Mutin, dans les années 20. Puis, malheureusement, dans les années 60, on a voulu le moderniser, le mettre au goût du jour et donc l’électrifier".

Koos van de Linde, technicien conseil en orgues, expert de la facture des orgues de la Renaissance ajoute que "la mécanique est beaucoup plus fiable et beaucoup plus durable que la traction électrique actuelle. Tous les problèmes que l’on a avec l’instrument aujourd’hui sont d’abord liés à la traction électrique".

Le bâtiment historique du Conservatoire est aussi concerné par ces études de restauration (Projet Conservamus). Le site, de style néo-renaissance édifié entre 1872 et 1876, au 30 rue de la Régence, est classé dans sa quasi-totalité. Sa "grande salle" de style Napoléon III, est considérée, notamment pour sa jauge de 597 places et son acoustique exceptionnelle, comme l'un des plus beaux auditoires de Bruxelles.

L'orgue quant à lui, fait partie de l'offre d'enseignement du Conservatoire depuis plus de 150 ans; les étudiants y disposent aujourd'hui d'un éventail d'instruments, depuis les orgues positifs du département Musique ancienne jusqu'au grand orgue Collon installé dans l'une des plus belles églises bruxelloises, réservée pour l'enseignement.


Photographies: ©Beliris I K. Burnay