Manuela Sanchez Y Roman

Biographie

Après avoir obtenu un premier prix de déclamation chez Charles Kleinberg et un premier prix d’art dramatique chez Pierre Laroche au Conservatoire royal de Bruxelles, le diplôme d’aptitude à l’enseignement du français parlé et le certificat d’aptitude pédagogique à l’enseignement de l’art dramatique, elle jouera dans différents théâtres…   Au National : Pravda, de D. Hare, mis en scène par Adrian Brine.  Au Grand Parquet : Les bas-fonds, de Gorki, par Pierre Laroche ; Lysistrata, d’Aristophane, par Michel Guillou ; Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, par Paul Collard. Au Centre culturel Jacques Franck : Le café de Fassbinder, par France Gilmont.  A la Maison de la Bellone : Horace, de Corneille, par Jean-François Politzer... Sous la direction de Frédéric Dussenne : La Guerre de Troie n’aura pas lieu, de Giraudoux ; Le Public, de Lorca, au Théâtre de Poche ; Le Pain dur, de Paul Claudel, au Théâtre des Martyrs puis en tournée. A La maison folie à Mons, puis au Poème 2 : La femme rouge de Claire Lejeune et Frédéric Dussenne.
Elle participera à de nombreux récitals et lectures poétiques, en particulier pour la Maison internationale de la Poésie, aux Midis de la poésie ….   La maison de l’Amérique latine, aux Abattoirs de Mons.
Au cinéma : jeux d’enfants, de Yahnn Samuell ; Belhorizon, d’Inès Rabadan.
Après avoir enseigné depuis l’âge de 19 ans la déclamation, l’art dramatique, l’improvisation et les techniques de base dans plusieurs académies de musique de Charleroi et à Ixelles, elle choisit aujourd’hui d’enseigner la déclamation dont elle fait sa spécialité au Conservatoire royal de Bruxelles et à Mons-ARTS2.